Veuillez patienter

Zoom sur… le coton : la fibre du passé

 

Fibre la plus utilisée sur le marché du vêtement, le coton reste un incontournable de chaque marque afin de réaliser des produits malléables et sans contraintes quant à la forme et la couleur qu’on souhaite leur donner. Relativement durable, agréable à porter et « naturel », le coton a tout pour plaire sur le papier. Le constat est malheureusement tout autre lorsqu’on se penche plus en détail sur son processus de production ainsi que ses propriétés méconnues qui pourraient gâcher votre expérience.

 

 

Voici les désavantages du coton que nous allons vous présenter :

-  Peu respectueux de l’environnement

-  Néfaste pour les hommes

-  Sèche lentement

-  Manque de polyvalence

 

 

PEU RESPECTUEUX DE L’ENVIRONNEMENT

La culture de coton est la troisième culture la plus consommatrice d’eau. A l’échelle mondiale, l’irrigation concerne 55% des surfaces cotonnières. A titre indicatif, 10 600 litres d’eau sont nécessaires pour produire seulement 1 kilogramme de coton. Pour illustrer cette consommation d’eau en excès on peut nommer le cas de la mer d’Aral qui fut asséchée suite au détournement des deux puissants fleuves qui l’alimentaient en eau afin d’irriguer les cultures de coton en Asie. En 1960, la mer d’Aral formait la quatrième plus vaste étendue lacustre du monde avec une superficie de 66 458 km², en 2000 cette surface fut divisée par deux à cause de la production de coton et représente une des plus importantes catastrophes environnementales du XXème siècle.

De plus, la culture du coton étant majoritairement effectuée dans des pays en voie de développement (75%) les restrictions et normes quant à l’utilisation de produits chimiques afin de traiter une production sont moindres (comparé à l’Europe) ces derniers sont donc utilisés en grande quantité afin d’assurer une production de masse et polluent le sol, descendent dans les nappes phréatiques, contaminant l’eau utilisée par les habitants et animaux aux alentours. Enfin, on peut noter que cette utilisation de pesticides n’est pas une solution à long terme puisqu’ils servent majoritairement à prévenir l’apparition d’insectes nuisibles à la plante, or, ces insectes s’adaptent au fil des années à travers des mutations génétiques pour pouvoir résister à ces pesticides qui deviennent donc inutiles, on en trouve donc de nouveaux, parfois encore plus virulents pour l’environnement et étant amenés à fournir le même résultat à long terme que les précédents.

 

 

NÉFASTE POUR LES HOMMES

Comme énoncé précédemment le coton est mauvais pour l’environnement mais pas seulement. De ces effets néfastes en découle des retombées importantes concernant la santé de l’homme. On sait que pour un hectare de coton environ 1kg de pesticides est appliqué afin de lutter contre les insectes et autres « nuisibles ». On sait qu’environ un producteur indien sur trois souffre d’une intoxication aux pesticides sur une seule saison. Beaucoup d’usines textiles déversent leurs eaux usées dans les rivières, fleuves aux alentours polluant ainsi les eaux de surfaces autant que celles qui sont souterraines. Les conséquences sont ensuite très importantes pour l’homme, selon l’OMS (Organisation mondial de la santé) la culture de coton et son utilisation de pesticides serait responsable de 22 000 morts par intoxication chaque année.

De plus, les produits chimiques sont soumis à l’évaporation due au soleil et se retrouvent donc directement à impacter l’atmosphère, entrainant une répartition des pesticides dans le brouillard ainsi que les eaux de pluies, contaminant ainsi les zones alentours, produisant les effets suivant sur le corps humain lorsqu’il y est exposé :

-  Lésions cutanées, tâches sombres sur la peau

-  Maladies cardio-vasculaire

-  Destruction du foie

-  Trouble des fonctions de reproduction

-  Destruction du foie

-  Atteinte du système immunitaire

-  Génération de cancers à long terme

 

Enfin au-delà des conséquences médicales on peut noter l’exploitation humaine liée aux usines de textiles qui font travailler leurs employés (notamment des enfants) dans des conditions sanitaires extrêmes pour des revenus dérisoires.

 

 

 

SÈCHE LENTEMENT

C’est un de ses principaux problèmes, voir le plus important puisque de ce problème-là découle tous les autres inconvénients qui vont suivre. Le coton est très fortement déconseillé en première couche si vous souhaitez effectuer une activité générant de l’humidité. Que ce soit à cause de votre transpiration on ou bien encore des aléas du temps, un T-shirt en coton deviendra rapidement un vrai fardeau pour celui qui le porte lorsqu’il est mouillé.

Mais pourquoi faut-il donc éviter le port d’un T-shirt en coton comme la peste lorsqu’on est amené à évoluer dans un environnement humide ?

Et bien parce que le coton a tendance à absorber l’humidité et surtout la retenir, à partir du moment où l’humidité est présente elle reste en contact constant avec la peau. On sait que notre corps se sert de l’humidité en contact avec la peau afin de se refroidir lors de périodes plus chaudes, or un T-shirt en coton gorgé d’eau reste humide que vous ayez chaud ou froid et peut donc générer des situations d’hypothermie, qui peuvent être très problématiques lors de randonnée, voyage ou toute autres situations si vous n’avez pas prévu un deuxième T-shirt.

Du fait de cette rétention d’humidité le coton devient très vite un poids supplémentaire et inutile dont les randonneurs notamment, se passeraient bien. Ajoutez à cela le ressenti abrasif et désagréable que produit la rétention d’eau et vous obtenez un T-shirt lourd et irritant pouvant provoquer des cloques au contact d’un sac de randonnée.

Cela devient aussi problématique lorsqu’on est amené à partir en voyage pendant plusieurs jours, imaginons que vous partez 7 jours, si vous ne possédez que des T-shirts en coton il vous faudra prendre 7 T-shirts, un pour chaque jour, voir plus pour le soir afin de dormir au sec.

De plus, un T-shirt en coton est rarement portable plus d’une journée si vous avez transpiré dedans du fait de sa rétention de l’humidité qui favorise le développement de bactéries et donc l’apparition de mauvaises odeurs qui ne partiront que lorsque vous aurez lavé votre T-shirt.

Toutes ces caractéristiques font du coton un mauvais allié durant vos voyages, activités sportives, moments actifs de votre vie. Et chez SEAGALE on dit non aux contraintes pour les hommes actifs donc non au coton !

 

 

MANQUE DE POLYVALENCE

Comme énoncé précédemment le coton n’est pas l’ami des situations humides de la vie de tous les jours. Ce qui en soit pourrait déjà être un motif de non-polyvalence à lui seul… Mais comme si cela ne suffisait pas le coton fait aussi parti des fibres les moins qualitatives que vous pourrez trouver sur le marché en terme d’élasticité, longueur, inflammabilité et résistance au soleil. Le manque d’élasticité provoquera un manque de confort et de douceur lors de mouvements amples ayant tendances à étirer votre vêtement provoquant frottements et contraintes pour votre peau.

La longueur d’une fibre est souvent très significative quant à la qualité de cette dernière et le coton possède une des longueurs les plus courtes, elle peut s’étendre seulement de 1 à 5,5cm contre 25 à 120cm pour le lin ! L’inflammabilité du coton est très grande comparée notamment à la laine qui brûle uniquement à partir de 200° et qui ne propage pas le feu.

Enfin, le coton résiste peu face au soleil, il s’oxyde et à tendance à jaunir contrairement aux matières synthétiques sur lesquelles le soleil n’a aucun effet ou bien encore la laine qui perd uniquement en résistance et en proportion très faible.

 

 

Le coton est très certainement le tissu le plus utilisé et présent dans l’industrie du textile aujourd’hui. Il possède de nombreuses propriétés intéressantes pour les personnes qui l’exploitent, du fait de sa production industrielle son coût de production est très intéressant et son caractère « passe-partout » lui confère une place de choix dans l’inventaire de chaque magasin.

Il possède néanmoins de nombreux inconvénients qui ne lui permettent pas d’offrir un produit de haute qualité aux propriétés uniques et au ressenti incomparable qui s’inscrit dans notre projet de proposer des produits vous facilitant la vie et respectueux de l’environnement.

Ce sont toutes ces raisons qui font que vous ne trouverez aucun coton dans les produits SEAGALE, mais plutôt des matières uniques, innovantes et inscrites dans un développement durable de l’entreprise textile.

 

DÉCOUVREZ NOS PRODUITS

 

T-SHIRT

 

T-SHIRT

CHINO

 

CHINO

CHEMISE

 

CHEMISE